Pour beaucoup, hommes comme femmes, la graisse du ventre est un complexe. Surtout lorsqu’il s’agit de dévoiler cette partie du corps. C’est pourquoi tant de gens essaient de perdre leurs kilos superflus. Quelques-uns y parviennent avec succès, mais beaucoup échouent et se résignent à faire avec, ce qui est bien dommage.

Qu’est-ce qui différencie ceux qui réussissent à perdre leur graisse du ventre des autres ? En règle générale, c’est une succession d’actions répétées que font les uns et pas les autres. Ceux qui parviennent à transformer leur silhouette ventripotente en corps de rêve y arrivent parce qu’ils adoptent une série d’habitudes saines qui leur permettent de (1) perdre leur graisse abdominale superflue,la cellulite et (2) garder un ventre plat.

Ces habitudes saines, les voici…

Faire du sport

Le sport est essentiel pour perdre les calories qu’on accumule au cours des repas et, si vous voulez perdre du poids, pour en brûler un peu plus qu’on en a consommé – ainsi votre corps pourra piocher dans la graisse qu’il stocke.

Pour perdre votre graisse du ventre, deux exercices sont recommandés. Et (fruit du hasard peut-être ?), ce sont aussi les 2 plus populaires chez ceux qui sont parvenus à perdre leur ventre.

1. Le cardiotraining

C’est l’exercice parfait pour perdre la graisse abdominale parce qu’il demande un effort physique intense et prolongé. Il est aussi à noter qu’après la session de cardiotraining le corps continue à brûler des calories, si celle-ci a été intensive. C’est pourquoi il est préférable de faire une ou deux séances intensives par semaine, plutôt que des séances quotidiennes courtes.

2. Exercices d’abdominaux

L’exercice abdominal est incontournable quand il s’agit de retirer l’excédent graisseux du ventre. Des exercices d’abdos quotidiens, le gainage et le crunch entre autres, raffermissent le ventre et le rendent plus plat.

Surveiller son alimentation

Il ne s’agit pas seulement de brûler ses calories par le biais d’une activité sportive. Il s’agit aussi de moins en consommer, en adoptant une alimentation différente. Ne vous en faites pas, il n’est pas nécessaire de cesser de manger autre chose que de la salade, ni même d’arrêter définitivement les petits plaisirs gustatifs (pâtisserie, confiserie et bons petits plats). En revanche, il faut les rendre moins fréquents — comme une à deux fois par semaine maximum — et remplacer les aliments caloriques par d’autres qui le sont moins.

Le premier principe de nutrition à respecter est de réduire sa consommation en sucre. En parlant de « sucre », je ne parle pas seulement des sucres rapides, mais aussi des sucres lents. Outre les sucreries — qui doivent être réduites au minimum —, les féculents (pâtes, riz, pomme de terre, etc.) doivent aussi être diminués. Remplacez-les par des légumes : brocolis, salades ou carottes par exemple. Si vous avez une envie irrésistible de sucres (celui-ci étant très addictif), manger un fruit. Réduire sa consommation en sucre est le gros du travail.

Une fois ce premier principe intégré, il sera relativement simple de suivre n’importe quel autre principe – pas de grignotage, manger moins et à heures régulière, etc.- ou suivre une méthode spécifique.